À paraître prochainement, un nouveau roman intitulé: “La Vieillesse Pour Appât”.

tn_couverprovi.jpg

C’est toujours valorisant pour un auteur, de créer un livre totalement nouveau, une histoire née de son imagination. La genèse de ce roman, a pris sa source avec la création du titre. Cela était “La vie n’est pas cirrhose“. Je voulais écrire un récit qui tournerait autour d’un personnage principal, qui serait accroc à la boisson. Puis, j’ai renoncé, me disant que ce titre était un peu négatif. En gardant l’idée première, j’ai écris l’histoire, mais en m’amusant de l’addiction de Serge, qui ne commence jamais sa journée sans un café-Calva. Il n’aura, malgré tout, pas de cirrhose. J’ai eu beaucoup de plaisir à imaginer cette romance.

Il m’a fallu environ 7 mois d’écriture.

Puis, du 11 janvier 2017 au 17 Mars 2017, j’ai attaqué la relecture-correction, avec l’aide d’un logiciel. C’est fastidieux, comme le savent tous les auteurs indépendants, un tantinet perfectionnistes. Vous le savez peut-être, les éditeurs ont fait des économies sur les postes de correcteurs. Ceux qui en avaient 3, n’en ont plus que 2 ! C’est la raison pour laquelle, on trouve, désormais, un peu plus de fautes dans leurs romans. Un auteur auto-édité, bien épaulé, peut approcher en terme de qualité, certains livres édités par des éditeurs traditionnels.

Il me reste à affiner le pitch avant de le communiquer. Je viens de commander une impression papier, afin de vérifier la mise en page. Le roman passera enfin, entre les mains d’un professeur de français à la retraite. Lorsque je publie un roman, je me sens vidé, fatigué et je délaisse l’écriture, au moins 3 mois. J’attends que l’envie revienne. Affaire à suivre, donc.




« Anciens sujets Nouveaux sujets »


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 1619 articles | blog Gratuit | Abus?